Pâques 1916. Quimper fête l’Irlande.

Le Télégramme, 25 mars 2016
 

Ti ar Vro hissera haut le drapeau irlandais, demain et dimanche, sur son...

Ti ar Vro hissera haut le drapeau irlandais, demain et dimanche, sur son esplanade.

Les premiers balbutiements de la République irlandaise, réprimés dans le sang par l’occupant anglais, c’était il y a 100 ans. La communauté irlandaise de Cornouaille fête l’événement ce week-end, à Quimper.

Les Irlandais installés en Cornouaille et en Bretagne s’apprêtent à fêter leur « fighting spirit » (« esprit combatif »), qui ne fut jamais mieux vérifié que lors du soulèvement de Pâques 1916, à Dublin, qui devait aboutir à la guerre d’indépendance, en 1919, puis à la naissance de la République d’Irlande en 1922. Tous ceux qui se sentent l’âme celte seront les bienvenus, demain et dimanche, sur l’esplanade de Ti ar Vro, à Quimper, pour fêter ce centenaire. La prise de la poste centrale de Dublin, la proclamation par Patrick Pearse de la République d’Irlande le 24 avril 1916, les Irish Volunteers, l’air révolutionnaire « The Foggy Dew », l’implacable répression britannique… autant de hauts faits historiques qui font des Pâques sanglantes l’un des épisodes majeurs de l’histoire irlandaise. Pour célébrer le centenaire de ce premier pas vers la République d’Irlande, huit familles irlandaises installées en Cornouaille ont choisi de se réunir et d’inviter à les rejoindre tous leurs frères d’âme. « Ce n’est pas une Saint-Patrick, c’est la commémoration d’un événement fondateur de l’Irlande. L’idée est de rassembler les amoureux de l’Irlande et de la Bretagne autour de quelque chose d’important », explique Pete Shaw, l’un des organisateurs.

 

Poèmes, documentaire, bal irlandais…


Rendez-vous est donné demain, à partir de 14 h, devant Ti ar Vro, 3 esplanade Famille-Gabaï, pour deux jours de célébrations. Un fac-similé des signatures des sept hommes (*) qui se proclamèrent gouvernement provisoire de la République d’Irlande, au matin du 24 avril 1916, sera exposé. À 15 h, un documentaire intitulé « 1916 : The irish revolution » sera projeté. Attention, il sera diffusé en VO non sous-titrée. Le rôle des femmes dans cette insurrection sera évoqué, à 16 h 30, par Flachra Macantsaoir. Des poèmes seront déclamés à partir de 17 h 30. Enfin, à 19 h 16, le texte lu par Patrick Pearse devant le « General post-office » de Dublin sera dit en gaélique, en anglais, en breton et en français. La soirée se poursuivra avec un bal irlandais jusqu’à minuit. Rebelote dimanche avec les mêmes propositions aux mêmes heures que la veille, avec, en sus, à 15 h, une succession de diapositives présentées par le musicien Pol Huellou, épaulé par d’autres musiciens qui composeront en direct une bande originale. (*) Thomas J. Clarke, Seán Mac Diarmada, Thomas MacDonagh, P. H. Pearse, Eamonn Ceannt, James Connolly et Joseph Plunkett.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s